Pour pouvoir afficher et utiliser le menu de ce site :
- Une version récente de Flash Player doit être installée sur votre ordinateur.
- Votre navigateur doit être configuré pour pouvoir utiliser Javascript.

Accueil du site > Actualités > 1ère rencontre interreligieuse (...)

Actualités


1ère rencontre interreligieuse islamo-chrétienne au Creusot



Publié le 22 avril 2016

Les participants ont pu découvrir le « visage » de la miséricorde de Dieu dans le Coran et la Bible : le « Tout Miséricordieux » de l’islam est finalement si proche du Dieu des évangiles qui « est » miséricorde...


La rencontre entre catholiques et musulmans du 6 avril dernier a permis de rassembler une trentaine de personnes pendant toute une soirée. Sous la conduite bienveillante du diacre Jean Boulet, la soirée a débuté par un enseignement de l’imam Mr Belbachir et du père Dumas sur la miséricorde. Les participants ont pu découvrir le « visage » de la miséricorde de Dieu dans le Coran et la Bible : le « Tout Miséricordieux » de l’islam est finalement si proche du Dieu des évangiles qui « est » miséricorde. L’imam a parlé de cette notion de libre arbitre de chaque homme : l’être humain est responsable. Il doit s’inspirer de cette miséricorde de Dieu pour vivre dans la paix et l’harmonie. Le père Dumas a rappelé qu’accueillir la miséricorde de Dieu pour les catholiques, c’est pratiquer les sacrements et que la prière est au cœur de leur action. Ils ont été unanimes sur la nécessité de vivre la miséricorde : « sans miséricorde, la vie devient dure… Un monde sans miséricorde conduit à la guerre, l’injustice, l’ignorance, l’égoïsme et l’exclusion… » ; « ce serait un monde sans Dieu. Le débat est ouvert dans notre société française… Sans Dieu, il n’y a ni lumière, ni vérité, ni pardon… »

Puis, les participants ont eu l’occasion de partager pendant une petite demi-heure en petits groupes. C’est ainsi que, par exemple, Djauida, Habib et Hocine ont pu faire connaissance avec Thérèse, Marie et Sylvie et tomber d’accord sur la nécessité d’entretenir les relations interpersonnelles, de voisinage notamment, dans un monde où l’individualisme et le repli sur soi gagnent du terrain. Enfin, l’assistance a pu poser des questions et la soirée s’est terminée autour d’un buffet à partager pendant lequel les conversations ont pu se prolonger.

Sylvie Boudot