Pour pouvoir afficher et utiliser le menu de ce site :
- Une version récente de Flash Player doit être installée sur votre ordinateur.
- Votre navigateur doit être configuré pour pouvoir utiliser Javascript.

Accueil du site > Actualités > 6ème rencontre Interreligions de (...)

Actualités


6ème rencontre Interreligions de prières pour la paix à Mazille



Publié le 10 juin 2016

Les représentants des différentes religions présentes en Saône-et-Loire, bouddhistes, juifs, chrétiens et musulmans, ont vécu leur sixième rencontre au Carmel de la Paix à Mazille. Ils ont choisi d’échanger et de prier autour du thème : « La vie, la mort, quelle espérance ? »


Plusieurs paroissiens, actuels ou de naguère ( Mérigoux), ont eu la joie de vivre les 6e rencontres inter religions de prières pour la paix à Mazille ce 5 juin. Ils en rapportent ce Message de paix à tous les habitants de Saône-et-Loire :

« La vie, la mort : quelle espérance ? »

Depuis 10 ans, les représentants des différentes religions présentes en Saône-et-Loire, bouddhistes, juifs, chrétiens et musulmans, se réunissent au Carmel de la Paix à Mazille. L’évolution de notre monde nous invite plus que jamais à poursuivre ensemble ce chemin de dialogue, de fraternité, d’amitié et de paix.

Pour la sixième rencontre, nous avons choisi d’échanger et de prier autour du thème : « La vie, la mort, quelle espérance ? »

La vie et la mort, ce sont les questions de tous les hommes et femmes de la terre.

Nous éprouvons chacun une précarité face à la mort. Nous sommes confrontés à la mort des autres, des vies sont brisées beaucoup trop tôt de manière brutale, violente, d’autres s’achèvent au bout d’une longue agonie dans la solitude d’une nuit d’hôpital... Nous expérimentons nous-mêmes les fluctuations de notre existence, la maladie, le vieillissement, les séparations, les deuils, comme des morsures de la mort au cœur de notre vie. La mort est pour nous tous un grand mystère : nos croyances et convictions nous relient à cette immense inquiétude de chaque être.

Et pourtant nous affirmons que la mort même peut être vécue, préparée, habitée d’une espérance forte. Car au cœur de notre vie aussi, nous faisons l’expérience d’instants qui sont comme des brèches ouvertes sur une réalité pressentie qui nous permet d’affirmer que la vie humaine conduit vers plus grand qu’elle. Expériences de beauté, de rencontre vraie, d’œuvre de paix... Et quand l’un de nos proches disparaît, nous savons l’entourer, l’honorer par des rites, divers selon nos religions, qui accompagnent sa dépouille et rassemblent autour de lui proches et amis, signifiant ainsi que ce « mort » demeure une personne à continuer à aimer, que son âme, ce qu’il y a d’unique en lui, est pour toujours vivante.

Notre message à tous les habitants de Saône-et-Loire est celui de chercheurs et de questionneurs de ces mystères de la vie et de la mort, qui affirmons avec force que l’existence humaine a un Sens, que notre finitude, reconnue et acceptée, n’est pas le dernier mot de notre condition : la mort est « un passage », notre vraie destinée est la plénitude de la Vie.

"La mort n’est plus la clôture sur laquelle vient buter toute espérance, mais le seuil d’une vie nouvelle, plus juste, plus forte, plus vraie". (Pierre Claverie)

Croyant cela, nous pouvons tracer ensemble des chemins pacifiés, illuminés d’espérance, vers tous nos frères et sœurs en humanité.

Préparées par le secrétariat inter religieux, ces journées ont lieu tous les 2 ans au Carmel de la Paix à Mazille
- 2006 : pour un humanisme de paix ici et de proche en proche à travers le monde
- 2008 : chemin de paix : quels obstacles, quels appuis, en moi et autour de moi
- 2010 : pas à pas vers une terre de paix
- 2012 : dis-moi ta prière
- 2014 : je suis avec toi, une lumière dans l’obscurité
Sur le béton du linteau du couvent est gravé ce verset de 1 Jean 4, 16 : NOUS AVONS CONNU L’AMOUR ET NOUS Y AVONS CRU.

Jean Boulet