Pour pouvoir afficher et utiliser le menu de ce site :
- Une version récente de Flash Player doit être installée sur votre ordinateur.
- Votre navigateur doit être configuré pour pouvoir utiliser Javascript.

PELERINAGE 2017


Causerie NORA CARMI 26 février 2017

Quelques notes



« Je suis palestinienne de Jérusalem. J’ai grandi à Jérusalem qui était la Jordanie.

Dieu n’oublie pas ceux qui sont opprimés, on peut travailler l’un pour l’autre »

  Comment les chrétiens sont-ils perçus par l’Etat Israéliens ? Je fais partie d’une région qui ne fait pas partie d’Israël. Je traduis ma foi avec mes relations : amis juifs et musulmans. Il y a 160 000 chrétiens en Israël. Nous n’avons pas les mêmes droits. Israël impose un jeu. Les responsables des églises sont vus comme des gens opprimés. Un patriarche, un évêque peut être arrêté. Une église et une école chrétienne a été brulée.

A Jérusalem il y a 13 familles d’églises reconnues : Les principales églises chrétiennes « reconnues » sont l’Église Orthodoxe Grecque, l’Église Melchite Catholique Grecque, les catholiques Romains, les Orthodoxes Arméniens, les Catholiques Syriens, les Catholiques Chaldéens, les Maronites, les Orthodoxes Syriens et les Catholiques Arméniens.

A Hébron pas de chrétiens. Le sionisme monte férocement. Les chrétiens sont perçus comme des non-juifs , nous ne sommes pas les bienvenus. Un Dieu qui a aimé tous les hommes, un pays où Jésus a vécu sous l’occupation romaine. Il nous a montré comment résister. Le chemin de la résistance non-violente. Aimez-vous les uns les autres mais surtout aimez votre ennemi. Quand on se sent opprimé on doit trouver des solutions non violentes envers nos ennemis. Moi je travaille dans un groupe de réfugiés. Un travail de justice, de réconciliation et d’amour.

J’ai participé à la création de la Revue Kairos (« Le moment est venu »)Palestine. C’est un document rédigé par 15 églises différentes, par des curés, des laïcs, des jeunes, des femmes, … (à Genève). Son message : est-ce que vous sentez la douleur de nos frères et sœurs ? Les juifs qui sont en Israël ne sont pas pratiquants, c’est un pouvoir politique. La religion ça vous appartient. Vous le vivez comme Dieu le Veut. Celui qui fait la volonté de Dieu est choisi. Aimer l’ennemi. A quelques jours du carême c’est un temps pour réfléchir sur le kairos. Comment faites-vous votre kairos ?

Il nous faut travailler en résistance non violente. On ne veut pas de guerre. Pour combattre le terrorisme il faut trouver les raisons de cette terreur. Pourquoi ces musulmans (attentats français) ne nous regardent pas comme des frères et sœurs. Comment fait-on cette relation avec nos frères musulmans ! C’est la relation entre le créateur et le prophète. Ce n’est pas Dieu qui nous commande d’être méchant. Nous sommes tous des êtres humains.

Le Bon Dieu a donné la terre aux Israéliens…pas pour exclure ceux qui y habitaient avant eux. Qu’est-ce-que Jésus a accepté ou non accepté ? C’est comme ça qu’on a la force de survivre à ces injustices. Comment peut-on s’entendre les uns les autres ? en 2018 cela fera 50 ans d’occupation Israélienne.

Quand on utilise la religion pour aboutir à un pouvoir divin c’est un péché contre un être humain. Comment peut-on prêcher sans se rendre compte de la réalité affreuse dans les différents pays ?

Mes parents étaient arméniens. Les parents de mon mari, arabes orthodoxes. Je suis allée dans une école catholique, et mes études se sont poursuivies à l’université protestante au Liban. Tout cela m’a donné l’élan pour servir ma foi comme chrétien. Je vis avec mes voisins musulmans. Et j’ai dit à la maman musulmane : « toi tu as de la chance, tu pries 5 fois par jour, moi, je prie en faisant la vaisselle ! » Nous gardons toujours une sorte d’union, de compréhension, surtout à Jérusalem. Aujourd’hui je suis allée à un mariage chrétien, il y avait des musulmans, nous sommes présents pour un défunt musulman. Comment est-ce qu’on garde notre humanité si on garde notre message de Dieu ?

Jérusalem est une ville ouverte où chacun peut prier à sa manière. Avant Pâques les israéliens bouclent la ville. Il nous faut un permis pour aller prier. Cette année tous les chrétiens célèbreront ensemble (orthodoxes, protestants, catholiques). Je prends la communion là où je suis, sauf dans l’église orthodoxe où il faut être orthodoxe (même si ça change).

La jeunesse israélienne :
  Un groupe de jeunes israéliens a ouvert les yeux, milite pour les droits de l’homme et de l’humanité. Ils s’entraident. Ils reconstruisent des maisons palestiniennes.
  Il y a ceux qui sont pour, ceux qui acceptent la maison des autres, ceux qui aiment la tuerie
  Chez les palestiniens il y a des non violents, chaque vendredi des marches sont organisées- ils refusent la reconstruction du mur.
  D’autres sont des fanatiques.

Mon espérance : l’éducation de l’autre. Nous sommes dans un siècle qui doit changer pour l’avenir de nos jeunes. On doit essayer de changer cette image.

Pour nous palestiniens, nous avons besoin de vous tous. Il vous faut un gouvernement qui mettra des sanctions envers l’Israël. Nous devons faire une résistance qui montre l’amour. Le boycott marche bien. Israël n’aime pas souffrir dans ses poches (argent.) Le boycott est un moyen non violent. Est-ce qu’on se tait ? est-ce qu’on continue avec de l’eau non potable ? Est-ce qu’on laisse nos enfants se faire tuer ? Ou est-ce qu’on se met debout pour se respecter les uns les autres ?

Le pouvoir israéliens appartient à des juifs orthodoxes qui ne croient ni à Dieu, ni à la bible. Ils ont un pouvoir de pression sur les gouvernements, surtout à Jérusalem. Ils sont très religieux et imposent leurs lois. Un espoir : que ce soit les juifs eux-mêmes qui vont essayer de changer l’état Israël surtout avec les colonies sur des terrains palestiniens. Il y a des maisons palestiniennes démolies. 100 habitations ont été démolies (des anciens bédouins arabes). Tout est contre la loi internationale. Israël n’a pas de constitution, ils créent des lois comme ils veulent, surtout des lois militaires, surtout dans une région où Dieu a fait tant de miracles.

Un Dieu ne pas commander de tuer une population puisqu’il nous a envoyé son fils. Jésus est un juif de la Palestine. Non, les juifs ne sont pas responsables de la mort de Jésus. Nous sommes tous égaux devant Dieu quand on fait la volonté de Dieu. L’Israël de la Bible n’est pas l’Israël d’aujourd’hui.