Pour pouvoir afficher et utiliser le menu de ce site :
- Une version récente de Flash Player doit être installée sur votre ordinateur.
- Votre navigateur doit être configuré pour pouvoir utiliser Javascript.

Accueil du site > Actualités > Sans titre > Journée mondiale des pauvres

Sans titre


Journée mondiale des pauvres



La quête de ce jour sera destinée par solidarité aux pauvres


« Un pauvre crie ; le Seigneur entend » (Psaume 33/7)

C’est ce titre que le pape François a voulu donner en 2018 à la journée mondiale des pauvres.

Voici quelques phrases de son appel, où il souligne lui-même trois verbes.

« … Le Seigneur entend les pauvres qui crient vers Lui ; il est bon avec ceux qui cherchent refuge en Lui, le cœur brisé par la tristesse, la solitude et l’exclusion ; il écoute ceux dont la dignité est foulée, et qui ont cependant la force d’élever leur regard vers le haut pour recevoir lumière et réconfort. Il écoute ceux qui sont persécutés par une justice inique, opprimés par des politiques indignes de ce nom et dans la peur de la violence… Nul ne doit se considérer comme exclu de l’amour du Père, tout particulièrement dans un monde pour qui la richesse, qui enferme sur soi, est élevée au rang d’objectif premier…

Entendre : Qu’exprime le cri du pauvre, sinon la souffrance et la solitude, sa déception et son espérance ?... Pour reconnaître la voix des pauvres, nous avons besoin de silence et d’écoute. Plus nous parlons, plus nous aurons du mal à les entendre. J’ai souvent peur que beaucoup d’initiatives, cependant nécessaires et vertueuses, servent davantage à nous satisfaire nous-mêmes qu’à entendre réellement le cri du pauvre…

Répondre : Le Seigneur, non seulement entend le cri du pauvre, mais il répond ; sa réponse, ainsi que l’atteste toute l’histoire du salut, est une partage plein d’amour de la condition du pauvre… La journée mondiale des pauvres se veut une modeste réponse de toute l’Eglise, dispersée de par le monde, adressée aux pauvres de toutes sortes et de tous lieux, afin que nul ne croît que son cri s’est perdu dans le vide…

Libérer : Le pauvre de la Bible vit dans la certitude que Dieu intervient en sa faveur pour lui redonner sa dignité. La pauvreté n’est pas recherchée, mais elle est le fruit de l’égoïsme, de l’orgueil, de l’avidité et de l’injustice qui marquent notre société… Le salut de Dieu prend la forme d’une main tendue vers le pauvre, une main qui accueille, protège, et donne de percevoir l’amitié dont on a besoin…Comme Bartimée (Mc 10/46-52) beaucoup de pauvres sont aujourd’hui au bord de la route et cherchent un sens à leur condition. Combien s’interrogent sur les raisons de leur descente aux abysses, et sur la manière d’en sortir ! Ils attendent que quelqu’un s’approche d’eux et leur dise « Confiance, lève-toi, il t’appelle ! » Au contraire, on constate pourtant souvent que les voix qui s’entendent sont celles des reproches, et de l’invitation à se taire et à subir. Ce sont des voix qui sonnent faux, dictées par la peur des pauvres, considérés non seulement comme indigents, mais aussi source d’insécurité, d’instabilité…

Il nous faut reconnaître humblement que c’est l’Esprit qui suscite des gestes qui expriment la réponse et la proximité de Dieu… Les pauvres n’ont pas besoin de compétiteurs, mais d’un amour qui sache demeurer discret et oublier le bien accompli… Le monde aspire à imiter ceux qui ont le pouvoir et la richesse, et marginalise les pauvres, les considère comme des déchets qui font honte… Le cri du pauvre est aussi un cri d’espérance, par lequel il manifeste la certitude d’être libéré… Les pauvres nous évangélisent, en nous aidant à découvrir chaque jour la beauté de l’Evangile… »



Dates / horaires / lieux / indications


  • Journée mondiale des pauvres
    Le dimanche 18 novembre 2018